MédiasVidéo

Histoire de Leadership: Le pari de la transparence budgétaire au Bénin

Profil de l’interviewé - Rodrigue Chaou

Le parcours de Rodrigue Sèwènan CHAOU s’est déroulé entièrement à la Direction Générale du Budget au Ministère de l’Economie et des Finances. Il commence par intégrer le Bureau d’Assistant du Directeur Général du Budget dont il reste à la tête pendant dix ans, accompagnant de nombreuses réformes interne et transversales. En janvier 2014, il est nommé Directeur de la Préparation du Budget où il a été en charge de l’application effective de la nouvelle loi organique relative aux lois de finances adoptée en septembre 2013. En janvier 2016, il devient Directeur Général du Budget et met au cœur de ses préoccupations les réformes budgétaire et organisationnelle ainsi que le renforcement du droit à l’information budgétaire. Depuis lors, il a permis la certification ISO 90001 : 2015 de sa direction, l’ouverture de la procédure budgétaire à la société civile, l’adhésion du Bénin à CABRI, GIFT… et souhaite faire du Bénin un pays modèle en matière de transparence budgétaire, de participation publique et de reddition de compte.

Le pari de la transparence budgétaire au Bénin

Depuis sa nomination en tant que Directeur Général du Budget en 2016. Rodrigue Chaou a fait de la transparence budgétaire sa priorité. Cette nomination a coïncidé avec un contexte de crise de confiance entre citoyens qui s’est traduite par une faible collecte de recettes fiscales.

Rodrigue était persuadé que le problème de faible collecte des recettes pouvait s’expliquer par le manque de participation des citoyens au processus budgétaire et a saisi l’opportunité de cette crise pour initier une réforme ambitieuse de la transparence budgétaire. C’est entouré d’une équipe déterminée et avec le soutien de partenaires internationaux que la Direction Générale du Budget a défini, de concert avec la société civile, un plan d’action dédié à améliorer la participation citoyenne au budget. En a découlé notamment un débat citoyen inclus au sein du calendrier budgétaire associant un ensemble large de représentants de la société civile. Car comme l’indique Rodrigue : « nous n'avons pas peur de la réaction des uns et des autres. Je crois que c'est par la divergence qu'on peut construire l'unité, qu'on peut construire le consensus ».

NOTE: CABRI cherche à documenter d'autres histoires de leadership en matière de GFP en Afrique, veuillez partager votre proposition avec Awa Touray (Awa.Touray@cabri-sbo.org)

Cliquez ici pour plus d'informations à propose des Histoires de Leadership de CABRI.

Souscrire à la newsletter de CABRI